[CHRONIQUE N°40] Ne t’arrête pas, Michelle Gagnon (Épreuves non corrigées!)

Titre : Expérience Noa Torson, T.1 : Ne t’arrête pas

Auteur : Michelle Gagnon

Nombre de pages : 399 pages

 

« Noa se réveille sur une table d’opération, une cicatrice en travers de la poitrine. Elle ne sait pas où elle est, ni ce qui lui est arrivé. Alors elle prend la fuite, des tueurs lancés à ses trousses. 
La jeune fille, hackeuse de génie et solitaire, pense semer facilement ses poursuivants. Elle se trompe : pour la première fois, si elle veut survivre, Noa a besoin d’aide. Car elle est la clé d’un terrible secret. Et ceux qui la traquent n’ont aucune intention de la laisser s’échapper. » (Quatrième de couverture)

******************************

A part les livres de Harlan Coben, je n’ai jamais été une grande adepte des thrillers, je dois bien l’avouer. Mais quand l’occasion s’est présenté de lire Ne t’arrête pas en épreuves non corrigées et que j’ai vu que Harlan Coben lui-même avait apprécié le roman, je me suis dit qu’il fallait que je le lise ! Eh bien, j’ai été scotchée ! Ce livre est une merveilleuse découverte.

L’histoire se passe dans le présent et fait référence à de nombreux faits d’actualités, ce qui ne fait qu’accentuer le réalisme et rendre l’intrigue plus palpitante, plus haletante. Le réalisme est d’autant plus frappant que l’auteur semble parfaitement s’y connaître en matière d’Internet et de piratage. Ce que je veux dire par là, c’est qu’elle utilise des termes très précis. Et là, je me suis dit « Mon Dieu, je ne vais rien comprendre ! » et en fait… pas du tout ! Le vocabulaire reste simple et détaillé à la fois et l’auteur ne perd donc pas son lecteur en cours de route !

L’autre point positif, c’est que ce n’est pas seulement un thriller, c’est aussi une histoire avec des émotions, des sentiments, de la romance juste ce qu’il faut… etc. Justement, de ce côté-là, j’ai trouvé les personnages très attachants. Enfin, les deux personnages principaux en tout cas puisque les personnages secondaires ne font que de très brèves apparitions et il est dur de s’identifier à eux et de les comprendre ( seul point négatif selon moi ). Noa, héroïne du roman, est une jeune fille que l’on prend immédiatement en pitié.  L’adolescente est seule, ses parents sont décédés et elle est passée de famille d’accueil en famille d’accueil, car aucune ne voulait d’elle. Elle a dû apprendre à se débrouiller seule, à ses dépens et à la pitié, se mélange de l’admiration. On s’attache à elle à cause de son intelligence, ses ressources, son côté « j’ai l’air d’une folle, et alors ? », ce côté un peu je-m’en-foutiste. Et puis, il y aussi Peter, qui est un peu l’antithèse de Noa. Des parents riches, une petite amie, il a tout ce qu’il veut à portée de main mais comme Noa, il est délaissé par son entourage. Je trouve que leur duo est assez… improbable mais tout de même réussi !

 

Pour conclure…

Un thriller palpitant avec des rebondissements tous les plus surprenants les uns que les autres qui vous entraînent dans les coins les plus sombres de la toile Internet et des expériences médicales. Un livre à découvrir, si ce n’est pas déjà fait ! 😉 J’attends maintenant avec impatience d’avoir dans les mains le deuxième tome Ne regarde pas, sorti le 20 août ! (dont j’aime beaucoup la couverture au passage !^^)

 

MA NOTE : 7 / 10