[CHRONIQUE N°39] Demain, Guillaume Musso

https://i1.wp.com/www.guillaumemusso.com/wp-content/uploads/2014/03/demain.jpg

Titre : Demain

Auteur : Guillaume Musso

Nombre de pages : 543 pages

 

« Emma vit à New-York. A 32 ans, elle continue à chercher l’homme de sa vie. Matthew habite Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa petite fille. Ils font connaissance grâce à Internet et, désireux de se rencontrer, se donnent bientôt rendez-vous dans un restaurant de Manhattan. Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte de l’établissement, sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais. Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d’une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué… »

( Quatrième de couverture )

 

****************************************

 

Voilà une éternité qu’on m’a offert ce livre et que je veux le lire alors quand l’occasion s’est présenté, je n’ai pas hésité ! L’histoire semblait être faite pour me plaire dès le début ! Une couverture intrigante, un scénario intéressant, un auteur que j’adore… Que demander de mieux ? Je vous le demande !

Le roman est impossible à lâcher et je poussai des « Ohh » et des « Ahh » toutes les cinq minutes tellement l’histoire est riche en surprises. « SURPRISE », c’est le mot qui définirait le mieux le livre. Oui, si je ne devais retenir qu’un seul mot, ce serait celui-là. Le suspense est à son comble, l’auteur ne nous laisse pas une minute de relâche.

Ce que j’aime le plus chez Musso, c’est qu’on se pose des questions sans arrêt, on se questionne sur le pourquoi du comment et à la fin, toutes les pièces du puzzle s’assemblent et on se dit : « Mais ouiiii, c’est tellement logique ! Pourquoi je ne l’ai pas deviné plus tôt ? ». C’est là tout le talent de Musso, il a le don de nous surprendre et de nous envoûter à tel point, qu’une fois le livre terminé, la lecture nous reste dans la tête pendant plusieurs jours. A chaque fois, les réactions des personnages sont inattendues et on se demande ce que nous réserve la suite, on retient notre respiration dans l’attente d’un énième rebondissement que l’on sait imminent et j’adore ça !

On retrouve à nouveau une intrigue qui défie les lois du temps et qui fait fonctionner le cerveau à toute allure tellement on réfléchit. On ne peut s’empêcher de se demander « et si cela arrivait réellement ? » tellement l’écriture et l’histoire sont réalistes. Et puis, là encore, Musso arrive à nous émouvoir, on s’attache aux personnages, c’est comme si on ressentait nous-même leur peine, leur joie, leur malheur et leur bonheur… C’est d’un réalisme époustouflant ce qui ne fait que rendre la lecture plus vivante… et stressante !

« Demain » est un titre qui correspond à merveille à l’histoire. Un saut dans le temps, qui pousse non seulement les personnages mais aussi le lecteur à réfléchir à son avenir, au lendemain. Dans ce sens-là donc mais aussi dans le sens où notre lecture nous incite toujours à lire la page d’après. L’auteur nous pousse à méditer, à reconsidérer notre entourage. Est-ce que l’on connait tout de l’autre ? A-t-il des secrets ? Peut-on ,au fond, vraiment tout savoir d’une personne ?

Bref, je ne vous en dis pas plus car je ne veux surtout pas vous en dévoiler trop ( ce qui explique ma courte chronique ) ! Vous en saurez plus en tournant les pages de « Demain » ! 😉

 

MA NOTE : 10/10

Coeur

 

 

 

 

 

Publicités

Le Joyau, d’Amy Ewing

 

[CHRONIQUE N°34] Le Joyau

Amy Ewing

 

P1030138

Comme vous avez pu le voir ici, « Le Joyau » est un livre que j’ai reçu pour mon anniversaire et que je me suis empressée de lire à la seconde où je l’ai eu ! ^^

La couverture est très jolie et me faisait penser aux couvertures de « La Sélection », le résumé annonçait une histoire géniale et les avis qui poussaient un peu partout sur la blogosphère étaient plus que positifs ! Alors que demander de plus ? Je vous le demande ! 🙂

En refermant le livre, je dois admettre que j’étais très partagée…

 

D’un côté, je trouve que l’histoire est un peu bateau, on devine assez facilement ce qu’il va se passer et on a un peu un mélange entre La Sélection et Divergente ( peut-être même un air de Hunger Games – Lucien m’a énormément fait penser à Cinna !) au final. De plus, je n’ai pas réussi à vraiment m’identifier à Violet, héroïne principale de l’histoire –et pourtant, dieu sait combien j’ai essayé !– Un point négatif non négligeable selon moi car un bon livre doit nous faire nous sentir proche du personnage principal, ou du moins on doit le comprendre que ce soit ses motivations, ce qu’elle ressent, etc. Or, ça n’a pas été le cas pour moi cette fois-ci : en effet, Violet m’a parue à plusieurs reprises un peu trop niaise et les rares moments où elle se rebellait et devenait intéressante ne duraient jamais très longtemps – bien dommage, je trouve !

 

Mais d’un autre côté rassurez-vous, car il y a aussi pas mal de points positifs, peut-être même plus que de points négatifs ! Amy Ewing a une très belle plume, et on a aucun mal à s’imaginer les décors qu’elle nous décrit. De plus, j’ai beaucoup apprécié le fait que cette fois-ci, l’histoire d’amour ne soit pas au cœur de l’intrigue, elle ne vient que bien après et n’est pas trop mise en avant : pile-poil ce qu’il faut pour vouloir en savoir plus et ne pas faire une overdose de romance ! L’histoire d’amour, justement, parlons-en ! J’ai adoré la scène de rencontre entre Violet et Ash, très mignonne, prévisible certes, mais tout à fait adorable ! Ash est quelqu’un que j’ai vraiment apprécié, un vrai gentleman qui ferait rêver n’importe quelle jeune fille, on tombe un peu dans le cliché du beau garçon prêt à prendre n’importe quel risque pour sa bien-aimée mais j’admets que je me suis beaucoup attachée à lui. Mais ce n’est rien par rapport à ce que j’ai ressenti pour Garnet ! En effet, c’est un personnage très attirant et je trouve dommage que l’auteur ne l’est pas plus exploité dans ce premier tome – mais peut-être que cette part de mystère qui plane sur Garnet est intentionnelle et qu’Amy Ewing compte nous en dire plus dans le second tome ? La Duchesse, quant à elle, est un personnage assez mystérieux et complexe qui nous donne envie d’en savoir plus : son passé semble être très rempli et on sent que l’auteur n’en a pas fini avec elle, la Duchesse a encore beaucoup de choses à nous révéler selon moi… Et cette fin ! Waouh est le seul mot qui me vient à l’esprit !

 

Pour conclure…

Je ne regrette pas d’avoir lu Le Joyau car malgré une histoire un peu prévisible, on se laisse facilement entraîner dans l’univers d’Amy Ewing. Au final, je crois que j’ai beaucoup plus apprécié les personnages secondaires tels que Garnet ou La Duchesse que Violet, pas assez exploitée, je trouve. La fin laisse toutefois présager un second tome bien meilleur que le premier et c’est donc avec plaisir que je serais au rendez-vous pour lire ce second tome qui sortira en Septembre 2015. 🙂

 

Ma note : 6 / 10

 

P.S. : Désolée pour cette loooongue absence ! J’ai juste l’épreuve de français de Bac dans une semaine et l’oral la semaine suivante, je suis donc en pleine révision. Mais d’ici juillet, je devrais être beaucoup plus active et j’espère que vous serez toujours présents pour continuer à poster des commentaires et me dire vos impressions ! Bye, les miss ! ❤

 

« Damnés – T.1 », de Lauren Kate

 

[CHRONIQUE N°24] Damnés, T.1

Lauren Kate

 

 

damnes,-tome-1---damnes-95194-250-400

 

Hello ! Une amie m’a prêté ce livre car ça faisait un petit bout de temps que je voulais le lire puisque j’en avais beaucoup entendu parler. Et bien, c’est à se demander comment ce livre à pu faire autant parler de lui ! En effet, j’ai été un peu déçue de ma lecture…

Résumé :

 » Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, , Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux… »

 

Mon avis :

Tout d’abord, je dois dire que la couverture est sublime et j’avoue que c’est en grosse partie pour cela que j’ai voulu livre ce bouquin.

Le livre était toutefois très rapide à lire et le scénario très prévisible ! Le style d’écriture est , je pense, plutôt réservé aux jeunes adolescents et c’est sûrement pour cela que je n’ai pas trop accroché à l’histoire, en elle-même.

 

Du côté des personnages…

Nous avons ici le classique trio amoureux ; il est assez intéressant dans la mesure où Cam et Daniel sont tous deux des garçons qui semblent cacher des choses et qui nous font nous poser des questions jusqu’au bout bien que j’ai trouvé que les personnages sont assez peu recherchés… En effet, le passé des deux garçons n’est pratiquement pas abordée et on ne demande qu’à en savoir plus ! Peut-être est-ce là le but de l’auteur, qui cherche à nous donner l’envie de lire la suite ? En tout cas, si c’est cela… Ça marche ! J’ai très envie de lire la suite de l’histoire car même si elle ne m’a pas franchement emballée, j’aime avoir avoir des réponses à mes questions ! Quant à Luce, j’ai trouvé son personnage un peu terne : elle tombe amoureuse au premier regard, cela m’a paru un peu irréaliste, elle n’a même pas découvert son nouveau lycée qu’elle tombe déjà amoureuse ! De plus, elle est, je trouve, assez immature : il y a quand même deux meurtres dans l’histoire mais, elle, elle reste obsédée par Daniel… Cela vire presque à l’égoïsme !

Les personnages font un peu clichés : Cam, le bad boy charmeur ; Luce, une belle jeune fille innocente qui ne se rend pas compte de sa beauté pure et innocente et qui a deux charmants jeunes hommes à ses pieds ; Arrianne, la rebelle aux airs un peu dingue… Un peu stéréotypés, nan ? Et pas assez exploités et présents !

 

Le décor…

L’ambiance mystérieuse du livre est surtout dû au décor : le cimetière sombre où les élèves sont envoyés faire leurs heures de colle, la forêt aux allures inquiétantes… Tout ces petits détails contribuent énormément à cette ambiance sinistre et menaçante ! Cette dose de suspense est la bienvenue, et ajoute un peu de relief au roman.

 

Pour conclure…

J’ai trouvé l’histoire très bien trouvée mais quelque peu prévisible. Le trio amoureux était assez intéressant mais gâché par le comportement immature de Luce. Les personnages sont tous peu approfondis. Il ressort cependant du livre une ambiance inquiétante qui nous donne envie de continuer et d’en savoir plus ! C’est pourquoi je lirai la suite, en espérant que j’accrocherai un peu plus ! 😉

 

MA NOTE : 5 / 10

 

« PS : I love you »

[CHRONIQUE N°22] PS : I love You

Cecelia Ahern

 

 

Hello ! Ce livre, ça faisait un p’tit bout de temps que je voulais le lire et j’ai enfin pu le faire grâce au challenge de la Coupe du Monde des Livres !

9782290344903

…Et j’ai bien fait de le lire ! En effet, ce livre a été pour moi une très belle découverte !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Tout commence par l’histoire d’un couple marié. Tout allait bien, Gerry et Holly filaient le parfait amour, jusqu’au jour où ils apprennent que Gerry est atteint d’une tumeur au cerveau… Par la suite, Gerry succombe à cette maladie incurable et Holly est dévastée par le chagrin et sombre inévitablement dans une profonde déprime. Quelques mois plus tard, lors d’une visite chez ses parents, une surprise attend Holly : Une lettre pour chaque mois de l’année lui est destinée et l’auteur de ces lettres n’est autre que… Gerry ! Ces lettres ( une par mois ) lui dictent de faire la liste des choses qui l’aideront à ré-apprendre à vivre et sont signées : « PS : Je t’aime »… Même après sa mort, Gerry, dans une ultime action, continue de veiller sur Holly avec bienveillance. Ainsi, il va aider sa femme à reprendre sa vie en main. Holly découvre alors une nouvelle vie sans son âme sœur bien plus difficile qu’elle ne l’aurait cru  mais peut-être pas si insurmontable que cela …

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J’ai adoré suivre Holly dans ce dur parcours de la vie, la voir se réveiller d’un long sommeil et se relever. On la voit se transformer, allant de la jeune femme fragile qui pleure tout le temps à la femme courageuse et prête à tout qui a gagné en assurance. Tout en avançant dans l’histoire, on découvre par petits bouts son passé avec Gerry et on comprend mieux son sentiment de solitude et sa volonté d’isolement. On sent qu’il y a eu beaucoup de recherche derrière le personnage d’Holly, que c’est un personnage qui a été très travaillé et approfondi. Elle est à la fois émouvante et cruche, drôle et sensible : elle nous fait craquer, quoi ! Les autres personnages sont, eux aussi, plutôt bien travaillés et très attachants : les deux meilleures amies d’Holly, Sharon et Denise, sont à mourir de rire et Ciara, sa sœur est d’un humour à se rouler par terre ; d’autres sont très émouvants comme Holly bien sûr, mais aussi Richard, son frère renfermé à la vie dure ou Daniel, le beau barman mélancolique qui n’a pas été gâté par la vie non plus et qui va beaucoup se rapprocher d’Holly du fait de leur passé plus ou moins ressemblant.

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est le fait que tous les sentiments possibles et inimaginables sont au rendez-vous et on ne s’en lasse pas ! Je suis passée du fou rire aux pleurs, et de la colère à la joie en passant par l’espoir et la tristesse. Ce livre est un magnifique hymne à la vie qui nous montre que, malgré les difficultés, il faut continuer d’avancer, continuer de vivre car tout n’est pas perdu, il y a toujours une once d’espoir en nous qui nous donne le courage de continuer la vie aussi dure soit-elle.

Ce que j’ai trouvé le plus étrange, c’est que le personnage auquel je me suis le plus attaché est Gerry : malgré sa mort, sa présence est omniprésente durant tout le long du livre et, à travers ses lettres et les quelques flash-back, on découvre un homme attentionné qui aimait sa femme plus que tout au monde et je l’ai trouvé très attendrissant et très émouvant. Je n’ai pas pu m’empêcher de verser quelques larmes à certains instants ! Et puis, on a l’impression d’être Holly par moments : à chaque fois qu’elle ouvre une lettre, je me suis retrouvée comme une gamine à me dire : « Mais plus viiiiite !!! Qu’est-ce qu’il peut bien y avoir dans cette lettre? » !  (Si, si, je vous jure, c’est exactement ce que je me suis dit ! XD )

 

Pour conclure…

Comme je l’ai déjà dit, ce roman a été une très belle découverte et m’a beaucoup ému. On se met à la place d’Holly et on se dit : « C’est vrai ça ! Qu’est-ce que je ferais, moi, si l’être que j’aime le plus au monde venait à mourir ? » eh bien, on aurait certainement pas le courage d’Holly, ni sa force d’avancer et c’est pour ça que j’admire ce personnage qui est somme toute très réaliste ! ( oui, j’admire quelqu’un qui n’existe pas ! et alors ? 😛 ) Ce livre nous montre la réalité en face, il nous montre les côtés les plus difficiles de la vie mais aussi ses côtés les plus joyeux.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ma note : 10 / 10

Avec la mention Coup de Cœur !

Coeur

 

« Love Letters to the Dead »

 

[CHRONIQUE N°19] Love Letters to the Dead

Ava Dellaira

 

 

18140047Hellooo !

 On m’a très fortement conseillé « Love Letters to the Dead » qui s’est avéré être une agréable surprise ! La couverture est très attirante, je trouve : on nous dévoile déjà l’aspect rêveur et tête-en-l’air de l’héroïne. Au départ le sujet m’a rendue un peu sceptique : une adolescente entrant au lycée qui écrit des lettres à des personnes décédées… Rien d’extraordinaire jusque là ! J’ai eu un peu peur que le roman ressemble à « Inventaire après rupture » ( un autre roman plus ou moins épistolaire ) qui, au passage, m’a profondément déçue… Bref, on se laisse vite prendre par l’histoire de « Love Letters to the Dead » , captivante et émouvante jusqu’aux tripes !

 ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Tout commence par un sujet de français : écrire une lettre à une personne décédée. Laurel, l’héroïne, tente alors d’exprimer ses sentiments (un peu lunatiques, il faut bien l’avouer !) à travers des lettres adressées à des personnes célèbres telles Amy Winehouse, Kurt Cobain ou encore Jim Morrison, en qui elle a une confiance et une admiration sans limite. On découvre par morceaux le dur passé de la jeune fille ainsi que ses débats sentimentaux, ses problèmes familiaux et … l’absence difficile de sa sœur décédée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 Pour ce livre, rien n’est à redire ( et pourtant, je suis du genre à critiquer ! ) ! Les personnages sont touchants, surtout l’héroïne, comme dans la plupart des romans. Laurel est une jeune fille brisée de l’intérieur à qui on s’attache au gré de ses humeurs changeantes, et avec qui on a envie de partager sa peine, avec qui on a joie à la voir évoluer tout au long de la lecture.

Plusieurs thèmes sont abordés : les dangers de l’alcool et de la drogue, le suicide, les problèmes familiaux… Certes, il y a un côté un peu sombre mais aussi très enrichissant niveau culture. En effet, derrière le livre, se cache un grand trésor culturel ; plusieurs œuvres sont citées aussi bien des musiques que des films et suscitent une réelle envie de les découvrir.

Le livre nous ouvre les yeux sur la difficulté qu’on peut avoir à surmonter la mort d’un proche, à oublier. On se dit que notre vie n’est finalement pas si difficile que ça, à côté.

Bref, ce roman est un gros coup de cœur : aucun défaut, une histoire fascinante et subjuguante, un contexte simple qui nous permet de nous retrouver dans certains personnages… Vraiment, encore une fois, rien n’est à redire, j’ai rarement été aussi satisfaite !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

« De déceptions en émerveillements, Love Letters to the Dead est une lettre d’amour à la vie » (Jay Asher)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

NOTE :  10 / 10

 

« Le Cercle des Confidentes – 1. Lady Megan »

 

[CHRONIQUE N°18] Le Cercle des Confidentes, T.1 : Lady Megan

Jennifer McGowan

 

 

Hellooo !

Alors, aujourd’hui, je vous fais partager un livre que j’ai découvert par pur hasard mais qui s’est révélé plutôt pas mal !

Comme d’habitude, on commence par le résumé :

« Elles sont cinq. Cinq jeunes femmes aux talents extraordinaires. Cinq espionnes de la reine Élisabeth Ire d’Angleterre. Elles sont ses yeux, ses oreilles. Chacune est unique. Voici l’histoire de la première d’entre elles, Lady Megan… »

*****************************************************

Tout commence avec Megan Fellowes, plus communément appelée Meg. La jeune fille de 17 ans fait partie d’une troupe de théâtre, la Rose d’Or. Comme très souvent à l’époque, Meg est une voleuse ; c’est son don. Or, la reine Élisabeth Ire a horreur de cette pratique. Alors quand Meg se fait arrêter pour vol par le ministre de la reine, Sir William, elle pense que tout est fini pour elle, qu’elle ira en prison durant le reste de sa vie. Mais Élisabeth Ire en décide autrement et la fait intégrer dans le cercle des ses confidentes, destinées à protéger la reine. Meg et ses quatre amies se retrouvent alors happées par les mystères de la cour : des meurtres inexpliqués, des missives espagnoles intrigantes, des complots contre la reine… Leurs talents, aussi incroyables soient-ils, suffiront-ils à les sauver d’une mort quasi-certaine ?

*******************************************************************

Ce roman m’a complètement envouté. L’histoire mélange secrets, mensonges, romance et trahison. L’auteur a même réussi à donner au roman des allures de roman policier, ce qui n’est pas pour me déplaire, je dois bien l’avouer !  😀 On ressent cette espèce de suspens tout au long de la lecture : c’est à nous en donner des frissons par moments !

Seul petit hic : l’intrigue est assez lente à se mettre en place et les 50 premières pages sont du coup un peu ennuyantes.  Mais on pardonne vite à l’auteur étant donné l’incroyable histoire dans laquelle elle nous embarque par la suite ! Car après ces premières pages un peu lentes, je n’ai plus rien trouvé à redire !

Le scénario est tout simplement génial et le contexte historique m’a beaucoup plu : l’époque de la reine Élisabeth Ire est très intéressante et on sent un réel travail de recherche historique derrière tout ça. J’ai adoré en savoir un peu plus aussi bien sur les coutumes que sur les tensions religieuses de l’époque.

Au niveau des personnages, certains sont très attachants ( comme Meg bien sûr, mais aussi Sophia ) et d’autres nous rendent tout de suite très méfiants mais on se rend vite compte que ceux qu’on soupçonne depuis le début le sont souvent à tort ! Je peux vous dire qu’à plusieurs reprises, j’ai été toute surprise tellement je ne m’attendais pas aux réactions des personnages ! D’autres personnages, bien que secondaires, sont ,je trouve, très bien décrits et plutôt assez recherchés.

« Dieu sauve la reine… ou nous nous en chargerons. »

J’ai dévoré le livre et l’ai lu d’une traite tellement j’ai apprécié la lecture et les dernières pages nous laissent sur notre faim ! Autant vous dire que j’en redemande et que j’attends avec hâte la suite !

*******************************************************************

Ma note : 9/10

« Bal de Givre à New-York »

[CHRONIQUE N°17] Bal de Givre à New-York

Fabrice Colin 

BAL_DE_GIVRE_A_NEW_YORK.indd
Bonjour à tous !

Tout d’abord, je vous prie de m’excuser pour cette longue absence mais je n’ai pas pu consacrer beaucoup de temps à mon blog dernièrement… Mais me revoilà ! Et en pleine forme, prête à vous faire partager de nouvelles lectures ! 😀

Donc cette fois-ci, c’est le livre  » Bal de Givre à New-York » qui est à l’honneur !

… Hum « à l’honneur », ce n’est peut-être pas le cas de le dire… En effet, pour une fois, bien que le résumé ne me tentait pas, je me suis laissée séduire par la couverture qui est tout bonnement magnifique ! Prise dans mon élan, j’ai lu ce roman en une bouchée mais je me suis retrouvée… un peu déçue ! Eh oui, le scénario est captivant mais les personnages sont très peu recherchés, le suspens n’est pas vraiment présent et tout se passe un peu trop vite à mon goût ! Je trouve cela dommage car l’histoire aurait pu prendre une super tournure si l’auteur avait plus approfondi les caractères de ses personnages ( ne serait-ce que les principaux ! ) et le scénario… mais c’est mon avis ; j’ai vu beaucoup d’avis de personnes qui ont adoré  donc libre à vous de vous fier à mon avis ou non ! 😉

***********************************************************

Ce livre raconte comment une jeune fille, Anna Claramond, se retrouve brutalement dans un monde qui lui est totalement inconnu ou plutôt transformé car Anna sait qu’elle est à New-York mais voilà :  les monuments ont été remplacés par d’autres , tout semble avoir changé  ! Mais le plus grave, c’est qu’Anna ne se souvient pas de sa vie, elle ne sait pas du tout ce qu’elle fait ici…

***********************************************************

Bon alors, commençons d’abord par les points négatifs de ce roman ( préparez-vous, il y en a pas mal!). Premièrement, il y a le contexte : On ne sait pas à quelle époque nous sommes. Les seuls éléments que nous avons, c’est que cela se passe à New-York et que c’est sûrement dans le futur étant donné qu’il y a des monuments qui semblent très modernes et futuristes. Je trouve que c’est dommage car donner une date aurait peut-être ajouté un peu de réalisme à l’histoire. En effet, cette absence n’a fait qu’augmenter ma confusion. J’avoue que c’est assez déstabilisant !Il y a aussi certains éléments contradictoires : D’abord Anna nous dit qu’elle ne se souvient de rien. Puis, elle reconnait comme par hasard les gens qui sont dans son lycée, elle sait où elle habite… J’avoue que c’est un peu confus mais peut-être que ça vient de moi !

Ensuite, comme je l’ai dit au tout début de cette chronique, les personnages sont très peu recherchés. Bon d’accord, c’est vrai qu’il y a Wynter qui est un personnage assez marquant, qui recèle beaucoup de mystères et qui m’a intrigué ! Mais c’est peut-être le seul qui a su attirer mon attention…

Aussi, tout va beaucoup trop vite à mon goût, tout s’enchaîne très vite et on a pas le temps de digérer ce qu’on vient de lire car, tout de suite après, une autre chose survient ! Et puis, il est très facile de deviner ce qu’il va se passer et on est déçu de ne pas avoir été surpris mais c’est vrai que la fin a tout de même un retournement de situation très inattendu et j’ai quand même été contente de le lire jusqu’au bout, finalement !

Bon je crois que c’est à peu près tout mais maintenant… Place aux points positifs !

Tout d’abord, Wynter est un personnage, qui, contrairement aux autres, a su se démarquer : il est difficile à cerner et il nous fait douter du début à la fin de notre lecture ! Il ajoute un peu de piment et d’actions à l’histoire.

Bien que la première partie soit un peu ennuyante et le milieu du livre trop rapide, la fin est assez surprenante et même… plaisante ! Le tournant n’a lieu qu’à la dernière page, impossible de le voir venir ! C’est peut-être un petit plus à ce roman ! 🙂

Bon, je ne m’éterniserais pas plus ! Sur ce, je vous dis à bientôt avec un nouveau livre et donc un nouvel avis ! 😀

***********************************************************

NOTE : 5 / 10