« Attirance – Livre I : Le baiser des sirènes »

 

[CHRONIQUE N°14] Attirance, T.1 : Le baiser des Sirènes

Anne Greenwood Brown

 

Attirance - Livre I : Le baiser des sirènes  Bonjour à tous  !

Alors, le petit résumé habituel pour commencer :

« Lily pensait que son petit ami était un type normal. Mais Calder cache un terrible secret : il fait partie d’une fratrie de sirènes meurtrières, qui puise l’énergie vitale des humains en leur ôtant la vie. Calder et ses sœurs n’ont qu’un but : venger la  mort de leur mère en tuant le coupable. Et cet homme n’est autre que le père de Lily… »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Tout d’abord, j’ai été très contente de voir que le récit était à la première personne : c’est en effet Calder, le héros principal, qui raconte. Ce fait m’a d’abord déstabilisé ( petit problème d’identification ! :p ) mais on s’y habitue naturellement et, avec le recul, on s’aperçoit que le point de vue est en fait plutôt bien choisi. L’auteur m’a beaucoup surpris en réussissant à m’embarquer dans ce monde mystérieux et inconnu pour la plupart.

J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que la série parle de sirènes, ça change des vampires ou des autres créatures fantastiques habituelles dont on commence à se lasser ! Et on a l’impression que l’auteur a déjà vécu avec des sirènes tellement leurs habitudes de vie sont bien décrites : l’appel de la migration, les émotions éprouvées lors de leur transformation, les communications sous l’eau… ce qui rend la situation étrangement réelle ( qui sait ? Peut-être existent-elles vraiment ! ^^)…

Le seul point négatif, je pense, est que le début est un peu difficile à comprendre, on a du mal à se plonger directement dedans : il faut parfois relire plusieurs fois les mêmes phrases pour comprendre ce que l’auteur a voulu dire… Heureusement, la suite est vite prenante et on ne lâche plus le livre !!!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Calder a tout d’un adolescent normal. Seule petite différence : il se transforme lorsqu’il va dans l’eau ! Eh oui, Calder, malgré les apparences trompeuses, est un triton et fait partie d’une famille de sirènes ! Attention, ne vous méprenez pas : ces sirènes ne ressemblent cependant pas à celles des contes de fée, mais à des sirènes charmeuses et dangereuses qui entraînent au fin fond de la mer de pauvres innocents en aspirant toutes leurs émotions positives…. Calder en fait partie, bien malgré lui, depuis le jour où sa mère l’a ressuscité et l’a transformé. Ses sœurs et lui n’ont qu’un but : tuer Jason Hancock, le fils du meurtrier de leur mère. Mais pour se faire, il faut déjà attirer Jason dans le lac ce qui n’est pas une mince affaire… Calder est alors chargé de séduire Lily pour approcher son père, Jason, mais les choses ne se passent pas comme prévu et les ennuis arrivent à vitesse grand V….

sirene-sur-les-fond-marin_4ceab20ae719b-p

Ma vision des sirènes a complètement changé : Calder ressemble beaucoup plus aux sirènes du temps d’Homère qu’à Ariel, la sirène de Disney ! Autant dire qu’il ne passe pas son temps à chanter en compagnie d’un crabe et de poissons… Il y a toutefois un point commun important : Tous deux sont tombés amoureux d’un humain…

Les personnalités de Calder et Lily m’ont toutes deux beaucoup plu :

– D’une part, on a Calder qui tente de surmonter ses instincts de prédateurs à ses risques et périls. Il a toujours un brin d’humour dans les situations les plus dramatiques. On éprouve cependant beaucoup de pitié et de compassion pour ce personnage : l’auteur rend compte avec un réalisme impressionnant de ses souffrances, de ses hésitations, de sa honte et de son dégoût face à sa nature de tueur... Il prend tout de suite une grande part dans l’histoire et on s’attache à lui sans aucun mal.

– D’autre part, il y a Lily, au premier abord distante voire hautaine, qui est en fait très vite montée dans mon estime au fil de la lecture. Finalement, je l’ai bien aimé dans ses tenues quelque peu inhabituelles, dans sa façon de gérer le stress qu’elle éprouve quand elle se trouve avec Calder et sa méfiance envers lui. Son penchant pour la poésie victorienne est, je trouve, très romantique et les passages de ces poèmes dans le bouquin sont très touchants, d’autant plus qu’ils semblent avoir un lien direct avec leur histoire.

La romance entre les deux personnages met du temps à se mettre en place mais est toutefois évidente dès les premières pages, ce qui augmente notre impatience de voir les premiers signes de leur amour naissant. Le fait que cette romance ne soit pas au centre du roman est un autre point positif : combien de fois ais-je été déçue par des bouquins trop dirigé sur ce sujet ? Attention, je ne dis pas que leur amour n’est presque pas présent, hein? Il y aussi de très beaux passages portant là-dessus.

Pour conclure, ce livre est parfaitement raconté, original et prenant avec un petit brin d’humour et de romance et des sujets variés. Un très beau mélange d’émotions, des plus mauvais aux meilleurs ! Je ne suis pas déçue et j’ai déjà commencé le deuxième tome qu’il me tarde de vous faire partager !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 9 /10

Publicités

6 réflexions sur “« Attirance – Livre I : Le baiser des sirènes »

  1. Pingback: "La Saga Waterfire – Tome 1 : Deep Blue", de Jennifer Donnelly | blogabooks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s